Article

Estime de soi, se connaître

Renaud Fulconis - Estime de soi, se connaître

 » Votre potentiel est extraordinaire ! » 

Si si, vraiment.
Or, si vous lisez ces lignes, il est fort probable que ce ne soit pas votre avis. Pourtant, notre niveau d’estime de soi a une influence majeure sur notre vie, et ainsi sur l’ensemble de nos actes et de nos paroles.

Mais alors qu’est-ce que l’estime de soi ?
Pour faire simple, disons que c’est la perception que nous avons de notre propre valeur. Et cette perception est le résultat d’un certain nombre de facteurs, les premiers étant l’éducation que nous avons reçue et le cadre dans lequel nous avons grandi. La majorité d’entre nous est issue de familles dysfonctionnelles : « Des foyers caractérisés par des signaux contradictoires, le déni de la réalité, les mensonges parentaux et l’absence de respect adéquat pour notre esprit et notre personne. »*

Ce car bon nombre de parents projettent sur leurs enfants les doutes, les peurs, les inquiétudes, les frustrations, les attentes, ou peut-être encore les espoirs avec lesquels ils ont eux-mêmes grandis et se sont construits. Manquer d’estime de soi est un handicap, un véritable handicap dont les conséquences sur la vie personnelle et professionnelle peuvent être lourdes, et durables.

Pourtant vous vous souvenez ?
Votre potentiel est extraordinaire !

Vous êtes sans le moindre doute une personne méritante et de valeur. Avoir une bonne estime de soi, c’est s’accepter tel que l’on est, et accepter l’idée de l’échec. C’est pouvoir s’aimer en ayant pleinement conscience de ses qualités et de ses défauts, considérer que l’on est bien tel que l’on est, et qu’il en est de même pour les autres. C’est progresser sans se comparer, arrêter de juger et pouvoir se réjouir de ce que l’on a, plutôt que d’être en quête perpétuelle de ce que l’on n’a pas. C’est vous permettre de développer votre capacité d’adaptation aux différents environnements, et aux différentes personnes qui composent votre environnement présent ou à venir.

Il y a de nombreux moyens de développer votre estime de soi. En voici un premier :

Se connaître, savoir qui je suis

Si vous souhaiter définir là où vous voulez vous rendre, mieux vaut savoir d’où vous partez. Ainsi, il est essentiel, si ce n’est déjà fait, que vous preniez le temps de répondre à quelques questions.

La toute première est aussi la plus simple : Qui suis-je ?
Elle est simple, mais y répondre peut cependant s’avérer extrêmement complexe pour certain(e)s d’entre nous. Alors prenez votre temps, et notez vos réponses quelque part au fur et à mesure.

Pour vous aider un peu, parmi vos réponses, vous pouvez par exemple noter ce que vous aimez et n’aimez pas ainsi que la facilité dont vous disposez, ou pas, pour échanger sur ces points avec les autres. Et quand votre avis n’est pas partagé, comment réagissez-vous alors ?

Vous pouvez également faire le point sur ce qui est important à vos yeux, sur la liste de vos valeurs fondamentales. Cherchez bien, une fois lancé(e), votre page peut se remplir. Quels sont vos qualités et vos défauts ?
Si vous bloquez (en particulier sur vos qualités), demandez à vos proches ce qu’ils pensent, comme pour vos valeurs. Vous pourriez être surpris(e). Demandez-vous bien si cela vous parle et si non pourquoi, et ce que cela, le cas échéant, peut vous apprendre.

Que diriez-vous ensuite de faire le point sur vos connaissances et vos domaines de compétences ?
Là aussi, le démarrage peut être lent, mais cherchez bien, les sujets sur lesquels vous en savez plus que la moyenne sont nombreux.

Quels sont ensuite vos principales réussites, comme vos échecs les plus cuisants ?
Vous identifiez sans mal vos échecs, mais c’est plus difficile pour vos succès ? Cherchez bien, pas besoin d’être champion du monde, les succès dont vous pouvez être fier sont nombreux. Êtes-vous prêt à parler des deux, sans vous dévaloriser pour vos échecs ni vous mettre en avant pour vos réussites ?

Enfin, avez-vous bien conscience de vos différents rôles ?
Vous n’êtes sans doute pas juste peut-être une maman de tel âge avec tant d’enfants et vivant dans telle ville. Vous avez aussi peut-être un métier au poste de, qui gagne tant, êtes la fille de, peut-être la femme de, la soeur de, la membre d’un club sportif, la propriétaire d’un animal ou de deux, la meilleure amie de, qui joue de la musique quand elle peut et adore se plonger dans les livres de…

Vous êtes un ensemble complexe et certainement pas cantonné à un rôle ni à une réussite en particulier. Accorder trop d’importance à un ou deux de vos domaines de vie présente un certain nombre de risques. Demandez-vous quels sont les plus importants pour vous et l’énergie et le temps que vous souhaitez, ou pouvez, y consacrer sans négliger les autres pour autant.

Un commentaire, une question ? Écrivez moi

Pour aller plus loin :
Revenez ici régulièrement pour lire la suite ou contactez-moi pour bénéficier d’une première séance gratuite. L’occasion de faire le point sur votre situation et d’envisager si vous le souhaitez, que je vous accompagne pour une session de coaching.

Livre :
* Nathaniel Branden
The power of Self-Esteem
Éditions Barnes&Noble – 1992

A lire également, mes autres articles :
Estime de soi : S’accepter
Estime de soi : être honnête avec soi-même
Estime de soi : Agir
Estime de soi : Faire taire le critique intérieur
Estime de soi : Accepter l’idée de l’échec
Estime de soi : S’affirmer

Je ne suis pas responsable des émotions des autres

À venir :
Estime de soi : l’empathie